Comment créer un site web actif ? Confessions d’une profane

Le titre est on ne peut plus évocateur : je ne suis absolument pas une experte du Web. Mais s’il est possible de s’entraider, faisons-le ! J’ai donc le plaisir de vous présenter comment @Blue Lines a fait de son site web une réussite. Nous n’y sommes pas parvenus seuls. Nous avons reçu des conseils de Com&Co et de Websauce.

Comment créer un site web actif ?

Processus d’évolution slash processus de construction 

D’après mon expérience, créer un site web performant est un processus d’évolution. Bien que le terme « processus de création » décrive mieux la question. La disposition de votre maison correspond au menu ; les éléments de base à votre contenu. Les portes intérieures que vous empruntez pour passer d’une pièce à l’autre sont les hyperliens internes. Pas de panique : tout le contenu ne doit pas être prêt d’emblée. Après tout, il faut vivre un certain temps dans une maison avant de savoir ce qu’il est possible d’améliorer, non ? Dans un premier temps, vous aménagez donc les pièces principales avec les informations dont un prospect ou un client a réellement besoin : ce sont vos pages principales. Vous agrandissez ensuite votre maison pour en faire un beau château avec des coins, des recoins et des tourelles (informations supplémentaires, blogs divertissants et sous-pages). 

La façade et l’aménagement intérieur ne sont bien entendu pas non plus sans importance. Nous avons demandé l’aide d’un graphiste pour en faire quelque chose de beau. Par le biais de notre concepteur web Code d’Or, nous sommes entrés en contact avec Rik Staesens pour notre identité visuelle. Lorsque nous avons besoin d’une belle illustration, nous nous adressons à Bruno Seys. Mon opinion ? Concentrez-vous sur ce que vous faites de bien et adressez-vous à un expert pour tout le reste. 

Contenu pertinent : examinez votre boîte de messagerie 

À qui s’adresser pour créer du contenu pertinent ou une bonne copie SEO ? Si vous trouverez certainement de l’inspiration en épiant le site web des voisins (collègues concurrents), il peut également s’avérer utile de jeter un œil aux sujets des messages entrants de votre boîte de messagerie. Par exemple, chez nous, il s’agit souvent de « demande de traduction d’un communiqué de presse », « traduction de cas », « traduction de site web », « devis pour traduction SEO », « traduction française contenu SEA », « traduction urgente néerlandais-anglais », « devis traduction allemande », « traduction brochure NL-FR », « révision d’un texte anglais », « rédaction finale magazine », « copywriting slogan »… En recensant les principaux sujets de vos e-mails entrants, vous obtiendrez toujours une mine d’informations SEO. 

En refaisant l’exercice moi-même, je constate aujourd’hui que nous n’abordons pas encore la traduction de contenu SEA sur notre site web. Nous recevons toutefois de plus en plus de demandes de clients qui souhaitent faire traduire leurs campagnes Google Ads et leurs listes de mots-clés. J’ai donc ajouté « écrire une page sur la traduction SEA » à ma liste de tâches. Et notre site web sera bientôt encore plus pertinent. 

Un deuxième conseil : vous voulez ajouter rapidement de nombreux mots-clés à votre site web, mais vous n’avez ni le temps ni l’inspiration pour rédiger des articles de blog et des pages ? Dans ce cas, créez une page FAQ performante dans laquelle vous inclurez tous les principaux termes de recherche. 

Témoignages de clients et interviews des membres de l’équipe 

Les cas clients sont un moyen intéressant d’enrichir votre site web, car ils vous permettent d’approfondir une collaboration constructive et d’intégrer de nombreuses informations et termes de recherche pertinents. Mais aussi de démontrer votre expertise professionnelle et d’établir une meilleure relation avec votre client. Et pourquoi ne pas laisser les membres de votre équipe s’exprimer ? Le contact personnel est le moteur de votre réussite, surtout dans le secteur des services. Veillez dès lors à donner un visage humain à votre site web. Une maison sans habitant ne paraît-elle pas froide ? 

Un œil sur les autres versions linguistiques 

Je vous entends déjà penser : « Et voilà, on va nous vendre des traductions. » Pour être honnête, cela fait effectivement partie de mon travail. Mais je pense aussi réellement qu’il est important d’investir dans des versions anglaise et néerlandaise (et autres, éventuellement) de votre site web. Si vous souhaitez vendre un service ou un produit en Flandre et/ou en Hollande, veillez à ce que la version néerlandaise de votre site web soit aussi forte que la version française. Les visiteurs néerlandophones ne veulent pas avoir l’impression de lire une traduction littérale, mais souhaitent sentir que l’on s’adresse véritablement à eux. Vous devez donc rechercher le contenu pertinent dans toutes les versions linguistiques dans lesquelles vous souhaitez commercer. Consultez les demandes en français dans votre boîte de messagerie et transmettez les termes de recherche pertinents, ainsi que les textes sources, pour la traduction. En outre, faites traduire votre site web par des locuteurs natifs qui possèdent des connaissances en SEO et dans votre secteur. 

Il est temps de conclure 

Il me reste tellement de choses à vous dire sur la conversion, Google Ads, les réseaux sociaux, etc. Mais cela nous mènerait trop loin. Cette fois, je tenais simplement à partager avec vous comment nous, chez Blue Lines, sommes parvenus à élever le niveau de notre site web. Et que faire appel à des experts externes porte réellement ses fruits.

Demander un devis ?

Demandez une offre sans engagement et jugez par vous-même. Nous serions ravis de mettre les points sur vos « i ».

Demander un devis